Gabach Ride : de l’art de tracer un parcours gravel

Les 19 et 20 septembre dernier, avec mes amis marseillais du Team Cyclosportissimo, Claire, Serge et Michel, nous nous sommes rendus dans l’Aude pour participer à la première édition de la Gabatch Ride, une rando gravel concoctée avec soin par Bertrand Albert de l’association Ride Bike 11.

C’était la seconde fois que nous effectuions le déplacement à Carcassonne après une première découverte de cette région en mai 2019 qui nous avait conduit jusqu’à la Montagne Noire.

L’Aude est assurément un formidable terrain de jeu pour les cyclistes. Bordé par la Méditerranée à l’est, la Montagne Noire au nord et les Pyrénées, ce département est une extraordinaire mosaïque de paysages et lorsque l’on a la chance d’y être accueilli par une famille aussi chaleureuse et attentionnée que la famille Albert, il est bien difficile d’en repartir, si ce n’est avec l’envie d’y revenir au plus vite !

Pour cette première édition de la Gabatch Ride, Bertrand s’est inspiré du format « 100 miles » des épreuves gravel américaines. Cette consonance américaine est un peu la marque de fabrique des événements signé Ride Bike 11 : Ride Bike Cathare Challenge, Road Series, Ride Bike 2000 Eastern Spain… Mais l’accent chantant de Bertrand nous rappelle que l’on est bien en Occitanie !

Cette Gabatch Ride a réuni une cinquantaine de participants engagés sur l’une des 3 options proposées : une première boucle de 75 km en direction du massif de la Malpère, une seconde de 85 km dans le vignoble des Corbières et pour les plus motivés, l’enchaînement des 2 boucles à réaliser dans un délai maximum de 10 heures.

Souhaitant profiter pleinement de notre week-end, nous avons effectué la première boucle le samedi et la seconde le dimanche. Bien qu’annoncé orageuse, la météo nous a épargné et nous avons bénéficié de conditions idéales, savourant avec délice chaque kilomètre des 2 parcours tracés à la perfection et répondant parfaitement à nos attentes en matière de gravel.

Contrairement à la route, un beau parcours gravel n’est pas simple à tracer et demande une attention particulière et de nombreux repérages pour arriver à trouver un subtil équilibre entre des passages sur des petites routes peu fréquentées, des sections gravel roulantes, d’autres plus techniques sans pour autant se rapprocher du VTT, le tout, dans des paysages qui incitent à multiplier les arrêts pour les mettre précieusement dans la boîte à images !

Autant dire que Bertrand maîtrise à la perfection l’art de tracer des parcours gravel, bien aidé par un territoire qui se prête à merveille à cette pratique que j’affectionne par le sentiment d’évasion et de bien être qu’elle procure. On ne s’ennuie jamais en gravel, les kilomètres défilent sans que l’on ne s’en rende compte et quel bonheur de pouvoir pédaler loin de la furie de certains automobilistes…

Samedi matin, au départ du gîte des parents de Bertrand à Cailhau, nous avons donc effectué la boucle tracé en partie au cœur du massif de la Malpère aux paysages tout en rondeur et aux faux airs de Toscane. Un pur délice avec en prime de nombreux points de vue sur les Pyrénées.

Ayant démarré depuis Cailhau, nous étions à mi-parcours à Carcassonne où nous avons fait une pause pour saluer Bertrand à la permanence de Ride Bike 11, rue Voltaire. Une adresse à retenir pour les cyclistes désirant découvrir et séjourner dans la région !

Le parcours nous a ensuite ramené le long du canal du Midi pour un cheminement paisible au fil de l’eau avant de retrouver les contreforts du Malpère à l’approche de Cailhau et du gîte de l’Eilette.

Place dimanche à la seconde boucle mettant le cap au sud de Carcassonne au coeur du vignoble des Corbières. Et comme la veille, toujours autant de plaisir à évoluer sur un parcours particulièrement bien équilibré et exploitant à merveille un réseau de chemins de vigne offrant quelques beaux raidars mais aussi de belles pistes typiquement « US » chères à Bertrand et à tous les amateurs de gravel. Sans oublier quelques petites surprises…

Vous comprendrez donc pourquoi, des week-end comme celui-ci on en redemande ! Alors suivez la page Facebook de Ride Bike 11 pour préparer votre venue dans l’Aude, soit à l’occasion d’un séjour ou d’un des nombreux évènements organisés par Bertrand à sa petite équipe.

N’oubliez pas non plus une bonne adresse, le gîte l’Eliette à Calhiau, quand base idéal de votre prochain séjour.

Laisser un commentaire