L’enfer de la D21

Si les routes de l’Ardèche ne comptent pas d’ascensions mythiques, certaines n’ont pas à rougir face aux « ogres » alpins ou pyrénéens redoutés des cyclistes.

En 44 km, la D21 a de quoi ravir les grimpeurs et faire pâlir les rouleurs. De Saint Laurent du Pape à Saint Agrève, vous passez en effet de 100 m d’altitude à plus de 1000 m avec à un dénivelé de 1700 m à la clé. Autant dire que ça monte, beaucoup, et que ça redescend parfois un peu .

Tout commence par l’ascension du Serre de Mure, théâtre de mon Everesting Challenge au profit de l’association A Chacun son Everest le 4 juillet. Une « mise en jambes » de 7 km avec une pente moyenne supérieure à 8% et quelques passages à 10 et 12 et 14 %.

source : cols-cyclisme.com

Le répit pour rejoindre ensuite Vernoux (km 15) est de courte durée. Après la rapide descente qui suit la traversée de cette petite bourgade perché sur un plateau, la route se redresse à nouveau et les pourcentages se font de plus en plus marqués à l’approche du mur des Baraques (km 21) où l’on retrouve un pourcentage à 2 chiffres.

Un premier point haut à 833 m est atteint à proximité du village de Cluac (km 26). Pendant 4 km, on évolue sur une route au profil de tôle ondulée avant de souffler un peu pour rejoindre les Nonières (Km 33).

Débute alors le dernier morceau de bravoure de cette D21 infernale avec la montée aux éoliennes du Pouzat à plus de 1100 m d’altitude, 1127 m précisément au col des Baraques, point culminant de la D21. Ce dernier secteur n’est pas sans rappeler le Serre de Mure avec 6.5 km d’ascension et une pente moyenne de 7% agrémentée de quelques passages à 14 %. Mieux vaut en avoir garder sous la pédale !

source : cols-cyclisme.com

Profil complet de la D21

Rendez-vous le 4 juillet !

Le 4 juillet 2020, c’est sur les pentes du Serre de Mure, au départ de cette fameuse D21 que je m’attacherai à relever le défi de l’Everesting Challenge pour atteindre l’altitude de l’Everest en dénivelé positif cumulé, soit 8848 m.

J’ai souhaité à cette occasion apporter mon soutien à l’association A chacun son Everest  qui aide les enfants à surmonter l’épreuve du cancer en leur permettant de retrouver l’estime de soi, la confiance et l’envie d’aller à la conquête de leur Everest.

En faisant un don au profit de A chacun son Everest ! vous aidez ces enfants et ces femmes à prendre pleinement conscience de la formidable volonté et du courage qu’ils ont déjà déployés pour vaincre la maladie. (vous bénéficiez d’une réduction d’impôt sur le revenu de 66% de votre don dans la limite de 20% de votre revenu imposable).

Grimpez avec moi !

Si vous souhaitez effectuer une ou plusieurs ascensions en ma compagnie le 4 juillet, inscrivez-vous via le lien suivant (inscription gratuite, chaque participant s’engage à effectuer un don minimum de 5 € en faveur de l’association A chacun son Everest.)